Comment bien choisir le gilet de sauvetage selon son activité nautique et la zone de navigation ? 

On ne le dira jamais assez, mais bien choisir son gilet de sauvetage augmente vos chances de survie ! Un coup de vent, le bateau qui gite ou un manque de stabilité peuvent être autant de raisons qui provoquent une chute à la mer. Remonter à bord d’un bateau s’avère très compliqué lors d’une chute à l’eau surtout quand on est seul. Imaginez-vous sans gilet de sauvetage, vous diminuez considérablement votre espérance de vie !

Il est normal d’être un peu perdu dans le choix du gilet de sauvetage surtout lorsque l’offre des fabricants est pléthorique ! Les gammes de gilets de sauvetage sont d’une grande variété de coupes, de prix et de poids ! Les fabricants ont développé des gilets de sauvetage dédiés à différentes activités sportives comme la pêche, le dériveur ou la régate, le kitsurf, etc. Et vous pouvez aussi choisir parmi des gilets de navigation côtière, semi-hauturière ou hauturière offrant confort et souplesse.

Ils ont élargi leurs gammes en développant aussi des gilets pour vos animaux de compagnie !

Mais alors comment choisir son gilet de sauvetage ? Quelle taille prendre et quel modèle choisir en fonction de l’activité nautique ? Ou la zone de navigation ?

Dans ce guide, afin de vous aider au mieux à choisir votre gilet de sauvetage, nous allons aborder les sujets suivants :

Avant de vous guider dans le choix du gilet de sauvetage, rappelons quelques notions sur la réglementation des équipements individuels de flottabilité (EIF). Cet équipement est capital pour votre sécurité et sur n’importe quelle embarcation !

choix du gilet de sauvetage

EIF et réglementation régie par le Division 240

En mai 2019, la Division 240 a mis à jour la liste des équipements obligatoires, ces éléments varient en fonction de la zone de navigation. Pour en savoir plus, nous avons préparé un guide pour savoir quels sont les équipements obligatoires à bord du bateau.

Le choix d’un gilet de sauvetage peut varier selon les envies et les besoins de chacun. La div-240 précise que le port du gilet de sauvetage doit être ajusté à votre morphologie dont le poids et l’indice de flottabilité exprimé en Newton se déterminent en fonction de la zone de navigation. La norme européenne ISO 12402 permet de mesurer l’efficacité d’un gilet en Europe.

Comment savoir si mon gilet répond bien aux normes ?

homologation gilet de sauvetage

Le gilet de sauvetage doit répondre aux normes et à certains critères de flottabilité et de sécurité. Pour cela, il faut qu’il soit impérativement :

  • Homologué c’est-à-dire, il doit être marqué CE ou un logo « barre à roue » sur l’étiquette
  • Muni d’une étiquette de conformité pour répondre à la norme.

Comment choisir mon gilet de sauvetage ?

Il y a 3 critères indispensables pour bien choisir son gilet :

  • Le gilet se choisit en fonction de votre morphologie et de votre poids
  • Le choix du gilet varie en fonction de votre pratique et de l’usage, dans le cas d’une pratique intensive nous recommandons de porter son propre gilet de sauvetage gonflable
  • Les normes légales en vigueur dans le pays

Ce tableau vous aide dans un premier temps à vous guider dans le choix du gilet concernant l’indice de flottaison par rapport à votre poids et de votre pratique.

Indice de flottabilité (Newton)/Poids de l'adulte40 à 50kg50 à 60kg60 à 70kg< 70kg
50 N
Moins de 2 milles d'un abri
40404550
Aide à la flottabilité : voile légère, dériveur, catamaran, planche à voile, stand up paddle, kayak, sport tracté
100 N
Entre 2 et 6 milles d'un abri
607085100
Gilet de sécurité : Navigation côtière
Pour les non-nageurs, privilégier un gilet de 150 Newton (assure le retournement d'une personne inconsciente
150 N
Au-delà de 6 milles d'un abri
90110130150
Gilet de sauvetage : Pour toutes les eaux mais obligatoire en semi-hauturier et hauturier.
A compléter avec un harnais pour y fixer une longe.
275
Au-delà de 6 milles d'un abri
170200230275
Gilet de sauvetage automatique : usage professionnel, navigation off-shore, conditions climatiques houleuses, utilisation intensive, ceux qui portent des vêtements lourds.
A compléter avec un harnais pour y fixer une longe 
Par exemple, une personne de 65kg qui porte du 130 N a une équivalence de flottabilité de 150 N

Choix du gilet de sauvetage : pour quelle activité nautique ?

Vous souhaitez acheter le bon gilet de sauvetage, correspondant à vos besoins tout en répondant aux normes ? Cette liste de questions ci-dessous, vous aidera à déterminer vos exigences :

  • Le gilet de sauvetage servira pour une seule ou pour d’autres personnes ?
  • Quel type de gilet pour quelle utilisation ?
  • Mon gilet de sauvetage est-il approprié à ma pratique ?

Le gilet de sauvetage servira pour une seule ou pour d’autres personnes ?

Lors de l’achat d’un bateau, le fabricant indique le nombre maximum que peut accueillir le navire. Le chef de bord se doit de le respecter en navigation et peut s’équiper en fonction d’autant de gilets de sauvetage que de passagers qui sont recommandés. Dans ces cas-là, avant tout départ en navigation, il est impératif que le chef de bord vérifie si les gilets de sauvetage sont conformes à la zone de navigation, à la morphologie de ses passagers et de leur bon état de fonctionnement.

Quel type de gilet pour quelle utilisation ?

De manière générale, pour bien distinguer les différentes appellations en dessous de 100 Newton, on parle d’aide à la flottabilité, et au-dessus ou égal à 100 Newton on parle de gilet de sauvetage. Vous devez également savoir que plus l’indice de flottabilité est élevé, plus il est performant.

  • L’aide à la flottabilité est fortement recommandée pour des sorties occasionnelles, activités nautiques sportives...
  • Les gilets manuels sont recommandés pour une utilisation occasionnelle, plan d’eau intérieur, pratique sportive pour éviter les gonflages intempestifs.
  • Les gilets automatiques sont à privilégier en régate, en semi-hauturier ou hauturier pour plus de sécurité.
Indice de flottabilitéZone de navigationCaractéristiques du gilet
50 Newton
EN ISO 12402-5
Eaux protégées / Secours à proximitéGaranti la flottabilité d'une personne consciente, n'assure pas le retournement, maintien les voies respiratoires hors de l'eau 
100 Newton
EN ISO 12402-4
Eaux protégées et eaux intérieuresN'assure pas le retournement sur le dos d'une personne inconsciente ayant des vêtements lourds
150 Newton
EN ISO 12402-3
Pour toutes les eauxAssure le retournement sur le dos d'une personne inconsciente équipée d'une vareuse, d'un ciré.
275 Newton
EN ISO 12402-2
Pour haute mer et conditions extrêmesAssure le retournement sur le dos d'une personne inconsciente équipée de vêtements lourds.

quel gilet de sauvetage choisir

Mon gilet de sauvetage est-il approprié à mon activité nautique ?

C’est un équipement de sécurité qui vous permet avant tout d’assurer votre sécurité lors d’une sortie en mer, aussi paisible soit-elle, il est primordial de le porter en permanence. Pour résumer en deux points :

  • Gilet en mousse : aide à la flottabilité et gilet de sauvetage
  • Gilet de sauvetage gonflable : ouverture manuelle ou automatique.

L’aide à la flottabilité (50 Newton) est un équipement de sécurité en mer vous offrant un soutien suffisant en eaux abritées, mais n’assure pas le retournement. Elle garantit une flottabilité pour une personne consciente. Par ailleurs, due à sa conception, elle peut vous assurer une protection en cas de chute.

Le gilet de sauvetage gonflable est idéal pour des personnes qui ne savent pas nager ou en cas de chute à la mer d’une personne inconsciente. Il vous aide à flotter sur le dos et de maintenir votre tête et votre poitrine hors de l’eau pour dégager les voies respiratoires. Il permet d’être vu par les sauveteurs ou votre équipage en cas de chute à la mer. Il est fortement conseillé de se munir d’un gilet de sauvetage avec des bandes réfléchissantes pour être vu.

Gilets de sauvetage et brassières en mousse

Le gilet en mousse se décline en deux catégories, c’est-à-dire en brassière pour les sorties occasionnelles en habitable et/ou bateau moteur (vedette à moteur, coque open, semi-rigide) ou en gilet de sauvetage pour les activités nautiques sportives. Il est à privilégier pour une navigation en eaux abritées.

Gilet en mousse

Le gilet de sauvetage en mousse s’adapte parfaitement pour les pratiques sportives, il est très confortable pour les pratiquants en kayak, dériveur, jet ski ou catamaran. Sa conception vous protégera des chocs et vous permet de rester libre dans vos mouvements. De nombreux rangements sont à disposition pour ranger vos outils (couteau, montre), ou vos collations lors des régates (barre de céréale, bouteille d’eau..). Si vous pratiquez de la régate en week-end près des côtes, une aide à la flottabilité sera suffisante

gilet de sauvetage en mousse

Brassière de sauvetage

La brassière est recommandée pour des activités nautiques occasionnelles. On la reconnaît très souvent par sa couleur orange pour être vu. Facile à enfiler, mais un peu encombrante, elle est particulièrement appréciée pour son prix de vente raisonnable. Elle nécessite très peu d’entretien et peut être stocké dans les coffres du cockpit ou dans les cabines du bateau.

brassiere de sauvetage en mer
CONSEIL :
Pour les enfants ne sachant pas nager, nous recommandons fortement le port du gilet en mousse plutôt que le gilet de sauvetage gonflable.

Gilet de sauvetage gonflable

Le gilet gonflable se différencie par deux types de déclenchement. Les gilets manuels sont plutôt conseillés pour une pratique sportive évitant les gonflages intempestifs ou en pêche en plan d’eau intérieur. Les gilets automatiques sont conçus pour la navigation côtière, semi-hauturière, hauturière et en régate pour assurer un maximum de sécurité.

Ils ont l’avantage d’être peu encombrants à bord de votre bateau. Par-dessus, votre veste de quart ou votre vareuse, ils s’adaptent parfaitement à votre morphologie. Ces gilets sont souples et près du corps pour accompagner tous les mouvements lors de vos manœuvres en bateau.

Le système de déclenchement pour les gilets gonflables est assuré par une cartouche de bouteille de gaz de C02 qui expulse du gaz dans le réservoir dans le but d’assurer la flottabilité.

Gilet manuel

Le gilet manuel est équipé d’un cordon pour le percuter. Il est destiné plutôt pour des pratiques en voile légère afin d’éviter des gonflages intempestifs. Il est également parfaitement adapté pour la pêche en plan d’eau intérieur. Le gonflable est instantané. Attention toutefois, ce gilet ne vous protège pas en cas de chute précédé d’une perte de connaissance.

choix du gilet de sauvetage

Gilet automatique

Le gilet automatique dispose de trois différents mécanismes de déclenchement.

choix du gilet de sauvetage

Le gilet gonflable automatique (UML5 / MK5) à cellulose

La pastille est sensible uniquement sous immersion totale, ce dispositif fond au contact de l’eau et percute la cartouche pour un gonflage immédiat. Ce mécanisme ne se déclenche pas sous les embruns ou la pluie (sauf si l’eau rentre dans le mécanisme).

Le gilet gonflable automatique à pastille de cellulose (Pro-Sensor UML-MK2-MK3):

Identique au gilet automatique à pastille en terme de déclenchement, il dispose en plus d’un témoin pouvant vérifier l’état opérationnel du système de déclenchement, parfait pour les utilisateurs moins aguerris. La cartouche comporte un ressort comprimé maintenu par un élément papier (type buvard). Lorsqu’il rentre en contact avec l’eau, il libère le ressort qui pousse une aiguille dans l’extrémité de la cartouche. Le gaz remplit instantanément le gilet et la flottabilité est atteinte en quelques secondes. Une nouvelle version du système de déclenchement appelé Pro Sensor Elite est arrivée en 2019.

Le gilet à gonflage automatique hydrostatique (Hammar):

La pression de l’eau sous une membrane libère le percuteur pour un gonflable immédiat. Grâce à cela, le gilet peut être stocké dans des zones humides et aucun risque de gonflage intempestif dû aux embruns ou à la pluie. Le gilet automatique hydrostatique Hammar A1 est l’ancienne version du système Hammar MA1.

Bon à savoir :

  • Les gilets qui possèdent un système de déclenchement sous la pression d’eau (Hammar) sont fortement recommandés pour une pratique en régate pour éviter des gonflages intempestifs.
  • Les gilets avec le système de déclenchement Hammar sont plus chers lors de l’achat mais la date de péremption est de 5 ans contrairement aux gilets automatiques et Pro sensor qui sont de 1 an.
  • Les gilets manuels et automatiques sont tous à déclenchement manuel ! De plus, ils possèdent un tube buccal pour un gonflable d’appoint.

Equipements complémentaires pour votre sécurité

Il existe une multitude de versions de gilets gonflables avec ou sans harnais, avec sangle sous-cutale, en bleu, noir, orange et de coupes différentes.

Les gilets munis d’un harnais (boucle en métal ou en textile) vous permettent d’y fixer une longe. La longe est indispensable pour la sécurité de l’équipage en navigation. Elle est fortement recommandée en navigation solitaire, par mer formée, de nuit.

Une sangle sous-cutale vient entre les jambes afin que le gilet ne remonte pas et vous gagnez en aisance dans vos mouvements.

Découvrez tous les accessoires pour gilet de sauvetage disponibles pour compléter votre équipement de sécurité.

Quels sont les équipements obligatoires à porter avec un gilet de sauvetage ?

Chaque gilet de sauvetage doit être muni d’un dispositif lumineux étanche et d’une autonomie d’au moins 6 heures dans tout type de navigation. Il doit aussi avoir un sifflet accroché au gilet de sauvetage pour être entendu. De plus, il est indispensable de se munir d’un couteau à portée de main en cas d’urgence.

equipements accessoires gilet de sauvetage

Maintenant que vous savez quel gilet choisir, nous vous avons préparé un guide pour vous aider sur l’entretien des gilets de sauvetage. Découvrez aussi notre comparatif des meilleurs gilets de sauvetage.