Comment bien entretenir son gilet de sauvetage ?

Vous possédez votre propre gilet de sauvetage désormais ? Vous avez équipé tous les membres de votre équipage ? Pour assurer une longévité à vos gilets de sauvetage, il y a plusieurs bonnes pratiques à adopter pour les préserver un maximum de temps. Nous vous dévoilons ces gestes simples mais primordiaux dans notre nouvel article.

Voici les sujets que nous allons aborder dans ce dossier sur l'entretien du gilet de sauvetage et son utilisation :

Mais avant ça, rappelons rapidement quelques informations essentielles sur l'utilisation du gilet de sauvetage.

Utilisation du gilet de sauvetage : pour qui et quelle pratique ?

Un gilet de sauvetage est un équipement de protection individuelle (EPI) à porter afin d'assurer votre sécurité. Il permet d’augmenter vos chances de survie en cas de chute à la mer. Il est indispensable de bien choisir son gilet de sauvetage selon votre pratique, votre morphologie et les exigences légales régies par la Division 240 pour un bateau de plaisance inférieur ou égal à 24 mètres.

Le gilet de sauvetage sert aussi bien pour des pratiques sportives telles que le dériveur, kayak, paddle, wake board et que son utilisation soit occasionnelle ou intensive. Le gilet peut également être porté pour une pratique professionnelle ou plaisance, hauturière ou semi-hauturière. Autant de conditions qui font qu’il est impératif de bien choisir le type de gilet de sauvetage selon sa pratique et sa zone de navigation.

Indispensable, cet équipement de sécurité individuelle viendra compléter les éléments obligatoires en bateau et devra être bien utilisé.

Comment bien entretenir son gilet de sauvetage

Entretien du gilet de sauvetage : Les bonnes pratiques

Bien entretenir son gilet de sauvetage signifie augmenter vos chances de survie en cas de chute à la mer grâce à une bonne flottabilité !

Quelques prérequis sur l'utilisation du gilet de sauvetage :

  • Le gilet doit être conforme à votre morphologie : taille, poids (tour de poitrine indiqué sur l’étiquette du gilet de sauvetage).
  • Il doit être homologué et conforme, certifié CE.
  • Le gilet de sauvetage se porte par-dessus un vêtement et doit être ajusté.
  • Il doit répondre aux exigences légales en vigueur dans le pays et suivant l’activité pratiquée.

Gilet de sauvetage Plastimo

Points de contrôle avant chaque utilisation ou sortie en mer

Avant chaque sortie, nous vous recommandons d'effectuer quelques points de contrôle sur votre gilet de sauvetage :

  • Vérifiez le bon état du gilet de sauvetage visuellement
  • Le gilet ne doit présenter aucun signe d’usure ni de déchirure au niveau des coutures.
  • Le système de déclenchement doit être opérant et la date de péremption valide.
  • Inspectez si la bouteille de C0² est serrée (auquel cas, il est possible de la resserrer à la main). Elle ne doit présenter aucune trace d’oxydation. La bouteille ne dispose pas de date de péremption.

Révisions pour les gilets manuels, gonflables et à ouverture hydrostatique

Révisions du gilet manuel

Les gilets manuels sont dotés d’un témoin vert, une pastille qui annonce un bon état de fonctionnement, ou rouge si la bouteille a été percutée ou mal vissée. Dans ce cas, vous devez vous diriger vers une station agréée ou en magasin pour réarmer votre gilet.

Révision du gilet automatique et Pro-Sensor

Sur les gilets gonflables automatiques et Pro-Sensor, la date de péremption se trouve sur le cylindre noir, aussi appelé cartouche UML, et elle est valable un an. Un témoin y figure également pour indiquer l’état de fonctionnement. Pour faire la révision soi-même, il suffit de dévisser la cartouche UML et la bouteille de CO2 pour les remplacer par un kit de recharge. A noter pour la révision des gilets automatiques Pro-sensor ou Hammar, si la bouteille de Co2 offre un état visuel correct, il est possible de changer uniquement la cartouche ou la tête de percussion.

Révision du gilet à ouverture hydrostatique Hammar

Les gilets par ouverture hydrostatique du fabricant Hammar ont une validité de 5 ans et la date se trouve sur la tête visible du percuteur jaune. Il existe des kits de révision HAMMAR MA1 ou HAMMAR A1, à savoir que la tête de percussion MA1 est l’évolution du modèle A1.
La tête de percussion hydrostatique HAMMAR se démonte à l’aide d’une clé fournie et il suffit d’enclencher la nouvelle tête sur le mécanisme. Il s’agit d’une opération assez minutieuse ! Prenez votre temps et tout se passera bien.

Entretien gilet de sauvetage manuel, gonflable, hydrostatique

Comment bien entretenir son gilet de sauvetage

Entretien après utilisation ou chaque sortie en mer

Le gilet de sauvetage a une durée de vie limitée, c’est pourquoi il est important d’adopter des gestes simples pour préserver votre équipement.

  • Rincer le gilet de sauvetage à l’eau douce. S’il a été percuté, il faudra également rincer la chambre gonflable (éviter l’eau à l’intérieur de la chambre à air).
  • Bien faire sécher le gilet de sauvetage pour éviter la prolifération des moisissures et dans une zone à l’abri du soleil.
  • Le stocker dans une zone sèche (éviter les cabines qui sont souvent humides) pour éviter le gonflage du gilet. Cela évite également la propagation de moisissure.
  • Vérifier le système de percussion des gilets de sauvetage

Si vous avez percuté votre gilet gonflable, il est tout à fait possible de remplacer le même système de déclenchement grâce aux kits de réarmement.

Attention !! La révision du gilet est possible par le particulier (changement système de percussion + bouteille de Co2). En revanche, en cas de déclenchement le gilet devra absolument être déposé en station de révision pour son reconditionnement. Notamment pour vérifier l’étanchéité de la chambre à air et qu'elle soit replié correctement.

Nos recommandations

Pour vérifier la chambre à air, vous pouvez la gonfler manuellement et la laisser une douzaine d’heures afin de vérifier la pression. Il est aussi possible de la plonger dans l’eau douce pour faire apparaître des bulles qui annonceraient une fuite.

Il n’est pas obligatoire de faire réviser son gilet par un professionnel. Toutefois, si vous souhaitez vous garantir un maximum de sécurité et prolonger la durée de vie de votre produit, il est recommandé de faire réviser son gilet de sauvetage tous les trois ans en usine ou dans une station agréée.

Pour une utilisation intensive ou professionnelle, comme en régate par exemple, nous vous recommandons de faire une visite par an.

Recommandations d'entretien du gilet de sauvetage

 

Si nos conseils d'entretien du gilet de sauvetage vous ont plu, vous serez peut-être intéressé par nos autres guides :