Application du liège projeté en fourgon & van aménagé

Vous avez choisi le liège projeté pour l’isolation intérieure de votre fourgon aménagé ?

Vous avez raison, car c’est l’un des meilleurs produits qui vous assure une isolation thermique et phonique performante. Il supprime les ponts thermiques et réduit la condensation dans votre fourgon grâce à son application projetée. En bref, c’est le meilleur isolant pour l’aménagement du fourgon en camping-car !

Votre choix est fait et désormais, vient l’étape de la pose du liège projeté dans votre van, mais comment faire ? Combien de pots ai-je besoin pour isoler mon véhicule ?

On vous livre tous nos conseils pour son application et on vous le promet la pose du produit est relativement rapide et sa mise en œuvre est accessible à tous.


Dans ce dossier nous allons vous expliquer :

Avant de commencer, calculons ensemble la quantité de liège qu’il vous faut pour votre camion.

Quelle quantité de liège projeté pour mon camion ?

Dans un premier temps, il faut calculer la superficie à isoler (plancher, paroi et plafond). Le rendement du liège projeté VIPEQ est de 2 Kg/m² pour 2 couches. Pour connaître la quantité de produit qu’il nous faut, on peut appliquer cette méthode de calcul :

  • Rendement X Superficie ÷ Conditionnement = nombre de pots nécessaires

Donc pour un fourgon où l’on doit traiter 16 m², pour des pots de 12 Kg :

  • 2 Kg / m² X 16 m² ÷ 12 kilos = 2.60 pots de 12 Kg pour 2 couches.

Ici l’idéal est donc de partir sur 3 pots de 12 Kg.

Quel matériel pour l’application du liège projeté ?

Pour préparer vos surfaces et réaliser la pose de l’isolation projetée, vous aurez besoin de différents outils. Pour commencer, munissez-vous du matériel nécessaire pour l’application du produit :

  • Malaxeur avec hélice béton/enduit
  • Couteau à enduire
  • Pistolet à peinture ou à crépir – Buse Ø 8 mm
  • Equipement de protection – Combinaison / Masque / Lunettes / Gants
  • Compresseur 100 à 150 L – 3 CV minimum
Outils pour projection liège isolant

Ponçage et masquage bateau

Ponçage & masquage pour application à l’intérieur d’un bateau GibSea 24

Préparation des surfaces à isoler : les étapes 

Il conviendra dans un premier temps de nettoyer parfaitement la carrosserie ou la surface à traiter avant d'opérer la projection du produit. Ne nous mentons pas, la préparation c’est l’étape la plus longue. Mais c’est aussi l’étape qui va garantir la qualité de votre isolation et de sa durabilité dans le temps.

Pour préparer les zones et surfaces à isoler, vous aurez besoin de vous équiper de :

  • Papier à poncer 120 ou 180
  • Cale à poncer
  • Chiffon
  • Dégraissant (ex : Acétone)
  • Adhésif et bâche de masquage

Et maintenant, passons aux différentes étapes de préparation des surfaces pour l’isolation intérieure de votre van aménagé.

Ponçage

Pour ce faire, il faudra dans un premier temps dépolir les surfaces peintes à l’aide du papier à poncer. Il faut juste « casser » l’aspect brillant de la peinture afin de permettre une accroche mécanique au liège.

Dépoussiérage

Il faudra ensuite dépoussiérer toutes les parties préalablement poncées. Pour cela un chiffon humidifié permettra de retenir facilement les poussières. N’hésitez pas à passer un chiffon sec immédiatement après afin de sécher la surface.

Dégraissage

Enfin pour être certain d’éliminer toutes zones grasses et garantir une accroche optimale, il faudra effectuer un dégraissage efficace de la surface. Un chiffon avec de l’acétone conviendra parfaitement pour cela.

Masquage

Pour finir, il faudra effectuer un masquage complet des zones qui ne devront pas recevoir l’isolant : baies, joint de portes, etc. N’hésitez pas à choisir un adhésif de masquage de qualité pour cette opération.

Préparation et pose du liège projeté

Après avoir préparé les zones qui vont recevoir l’isolation, c’est le moment de passer à l’étape de la pose du liège projeté. Et ça commence par la préparation du produit :

Malaxage

Il faut dans un premier temps malaxer le liège efficacement pendant 5 bonnes minutes. Cela permet de parfaitement mélanger le liant et l’encre afin de garantir une bonne accroche et un résultat uniforme.

Vous pouvez charger le godet du pistolet à 50 % environ afin de travailler plus facilement.

Test et réglage du pistolet à crépir

La pression de sortie du compresseur devra être réglée sur 4 bar. Ensuite sur le pistolet, la vis de réglage débit pourra être ouverte de la moitié jusqu’au 3/4. Pour trouver le bon réglage de la vis de débit, il vous faudra faire un test sur un panneau en la resserrant progressivement. L’aspect rendu doit être assez fin, il doit y avoir assez de produit à être débité pour avancer efficacement et la buse ne doit pas se boucher. Quand ces critères sont réunis, vous avez un réglage équilibré !

Pose du liège

La pose pourra se faire dans un environnement de 5 à 45 °C, sans contrainte d’hygrométrie particulière.

L’idéal est de travailler par zone de 1 m² ou moins. L’application avec le pistolet doit être dynamique et régulière. Il faut faire attention de ne pas rester trop longtemps sur une même zone au risque de « surcoucher » le produit (problématique pour le séchage).

Contrôle de l’épaisseur et temps de séchage

Contrôler l’épaisseur avec une cale à peinture est idéal pour être au plus juste de la quantité à appliquer. Dans le doute, il vaut mieux passer plusieurs couches fines plutôt qu’une trop épaisse qui n’offrira pas une accroche efficace et séchera difficilement.

Le temps de séchage entre 2 couches est variable selon l’environnement, mais un minimum de 24 H est conseillé. L’aspect de surface avant l’application de la couche suivante doit être sec et homogène.

Selon les conditions, l’ajout d’un chauffage soufflant et/ou d’un déshumidificateur électrique pourra améliorer le séchage du produit (lors d’une application en hiver par exemple).  Attention à ne pas créer une différence de température trop importante entre l’extérieur et l’intérieur du véhicule, au risque de faire suinter le produit. Cela pourrait entraîner des auréoles lors du séchage.

Maintenant que la pose du liège projeté est terminée, il vous suffit de retirer délicatement l’adhésif et la bâche de masquage pour apprécier pleinement votre réalisation !

pose liège projeté dans fourgon

isolant plaque en supplément

Pour une isolation au top, rajoutez un isolant en plaque !

Pour finaliser votre isolation et obtenir une résistance thermique intéressante, il conviendra d’ajouter un isolant en plaque en supplément. Pour cela, plusieurs solutions s’offrent à vous : X-Trem Isolator, liège en plaque ou encore Armaflex AF en rouleau.

Afin d’encoller un isolant en plaque sur le liège, il conviendra d’utiliser une colle type MS Polymère. Les colles solvantées sont à proscrire car elles peuvent provoquer une mauvaise réaction avec le liant acrylique présent dans le liège.

Maintenant que votre fourgon est isolé, vous souhaitez peut-être savoir quel chauffage choisir pour votre van aménagé ? Ou même savoir quelle climatisation choisir pour le camping-car ? Découvrez tous nos conseils !